Billets d'humeur

Nouvelle année

Bonjour à tous,

Je vous souhaite tout d’abord une belle année 2018.

Au mois de décembre je suis rentrée en France, dans ma campagne natale, dont je n’ai pas spécialement bougé pendant 10 jours, ce qui m’a donné l’occasion de revenir sur mon année 2017, plutôt nuancée. Aujourd’hui c’est un article plus personnel et très blabla – je m’en excuse d’avance. Pour ceux qui veulent voir du Jinja, les photos sont plus bas dans l’article.

C’était ma deuxième année complète ici, et si je dois reconnaître des moments « marquants », je dirais que c’est de vivre pour la première fois l’annonce de mauvaises nouvelles venant de France.

La vie en France ne me manque pas spécialement, l’éloignement avec ma famille est plus difficile, mais je tiens un bon rythme sur Skype et plusieurs mois passent sans qu’on s’en rende compte (pour moi et mes parents, mes grands mères c’est une autre histoire ;D ).

Par contre, l’annonce d’une mauvaise nouvelle et l’incapacité de pouvoir rentrer tout de suite et être aux côtés de sa famille, c’est beaucoup plus dur à vivre. J’ai eu l’impression de vivre ces évènements de façon détachée tout en étant très affectée. Malheureusement, ça risque d’arriver encore et je ne pense pas qu’on puisse s’y habituer.

Ensuite, j’ai réussi à tenir un an dans mon entreprise. C’est pour moi une grosse victoire, car si mon stage chez eux avait été idyllique, ça a été beaucoup plus dur à gérer quand j’y suis rentrée en tant qu’employée.

Six mois s’étaient écoulés, l’entreprise a doublé de taille pendant ce laps de temps, autre structure, autres objectifs, autre fonctionnement.

Les premiers mois ont été à l’image de toute mon expérience chez eux: de belles promesses, de grosses désillusions. Je suis (encore, plus pour longtemps) responsable marketing-communication et relations internationales chez eux.

Sur le papier, ça claque, dans la réalité: un job bien moins international que ce qu’on m’avait fait miroiter (j’ai fait deux trois trads, un import et accueilli deux fournisseurs étrangers), une équipe de commerciaux qui ne travaillent pas avec moi (j’ai tout essayé cette année, être gentille, m’énerver, m’incruster dans leurs réunions, les harceler, les ignorer… Beaucoup de fatigue morale pour rien), et un job beaucoup trop sédentaire.

Ne sachant pas où me mettre, on m’a mise dans la section « administration ». Le reste de l’équipe est super cool, mais mes craintes se sont révélées réalité: on m’a donné de plus en plus de tâches administratives à faire, malgré le fait que j’ai demandé à ne pas en faire, je dois aussi faire le standard téléphonique, servir le thé aux clients (ça j’ai développé des techniques pour ne pas le faire parce que ça me dérange vraiment), et plein de jobs qui ne correspondent pas à mes qualifications.

Très vite j’ai voulu partir et chercher autre chose, j’ai quand même tenté de tenir un an, renouvelé mon titre de séjour en septembre… Et me suis surprise à demander aux agents de l’immigration « comment je fais si je veux changer de job? ».

Retour en France en décembre, point dans ma tête: j’ai posé ma démission en début d’année.

Cette année, nouvelle vie, nouveaux objectifs et nouveau job.

Parce qu’il n’y a pas eu que du « négatif », loin de là, il y a des choses que je pense avoir accompli en 2017:

  • J’avais pour résolution de ne plus manger de bento venant de konbini ou de supermarchés: tenue sans problème. Je pensais que ça allait être difficile car partir tôt, rentrer tard, la tentation d’aller au Seven du coin pour acheter un plat préparé pas très sain est grande. Mais elle m’est passée, c’est même impensable aujourd’hui.
  • Rentrer en France: je suis rentrée deux fois, à la Golden Week avec le chéri et à Noël. Je trouve que je suis même beaucoup plus proche de ma famille depuis que je suis partie.
  • Avoir un JLPT. Après deux échecs (N3 manqué de 5 points il y a 3 ans et N2 manqué de 2 points il y a 2 ans, je préférais tenter le niveau du dessus pour le challenge que passer un niveau acquis…), j’ai joué la sagesse et ai largement eu mon JLPT N2 cet été.
  • Reprendre le dessin en finissant l’inktober 2017. Grosse victoire car reprendre après tant de temps sans dessiner a été plutôt dur au début, et même si j’ai perdu beaucoup de technique j’arrive à me replonger dans mes univers.
  • Rembourser mon premier emprunt: ma voiture est désormais à moi!
  • Trouver un point d’attache. Depuis que j’ai commencé mes études je n’avais jamais passé plus que quelques mois au même endroit. En février, j’ai déménagé à Tosu, et j’adore mon -notre- appartement actuel.
  • J’ai pu voyager pas mal en 2017, notamment avec mon job. Il est sédentaire, mais j’ai quand même eu quelques aventures : le Tohoku en voyage d’entreprise, Nagoya, Osaka, Tokyo, Akita, Nagasaki en voyages d’affaires, et Hiroshima, Nagasaki, Kumamoto au niveau personnel.

Je suis allée le 3 janvier faire ma première prière de l’année(Hatsumode 初詣 ) comme la tradition le veut ici. Il y a deux ans j’étais allée au Tsurugaoka Hachimangu de Kamakura, l’an dernier nous étions allés au Saga Jinja, cette année j’avais envie d’un temple plus petit, plus serein.

Je ne suis pas croyante, mais aller prier dans un sanctuaire ici me remet toujours les idées en place: ça m’aide à trier ce sur quoi j’ai du pouvoir (= changer ma situation professionnelle) ou non, ce qui est secondaire, prioritaire…Et sans importance.

Pour 2018, un liste en vrac de ce que j’aimerais faire:

  • Être épanouie dans mon nouveau job.
  • Voyager au Japon et à l’étranger au moins une fois.
  • Faire du yoga régulièrement.
  • Reprendre la BD.
  • Apprendre les bases de l’espéranto.
  • Tenir mon bullet journal régulièrement (j’ai tenu 5 mois la dernière fois).
  • Poster régulièrement sur le blog.

Pour finir, je voulais vous laisser quelques photos de notre Hatsumode et de notre petite rando dans la neige vendredi dernier, même endroit (le Azumaya Jinja à Tosu) et conditions climatiques différentes.

Sur ce, je vous souhaite de nouveau une belle année 2018, et vous dis à très vite pour un nouvel article !

Publicités

3 réflexions au sujet de “Nouvelle année”

  1. Je comprends mieux maintenant pourquoi tu as choisi de démissionner et de laisser place à de nouveaux projets.
    Je dis BRAVO pour le konbini (et comme j’y fous jamais les pieds, je plussoie grandement)
    Rentrer 2 fois en France, je pense que ça a du te faire du bien, surtout si tu as vécu des choses difficiles cette année c’était plus que nécessaire
    BRAVO pour le N2 ! Si jamais un jour j’atteins un tel niveau je serais vraiment joie !
    BRAVO encore pour la voiture 🙂 Tu as quoi comme voiture du coup ? (la mienne est en France et me manque terriblement…)

    Et je te souhaite de réaliser plein de choses pour cette nouvelle année.
    (et merveilles photos que tu nous as fait là)

    J'aime

    1. J’ai appris plein de choses dans cette entreprise mais … On va dire qu’il etait temps de passer aux aventures suivantes… 😀
      Je te dis merci ! Le N2 est arrive avec le temps – et avec les echecs hahaha, mais je pense en rester la pour ce qui est du jlpt, je prefere passer du temps a apprendre d’autres langues xD
      J’ai une Daihatsu Move gris rose, elle est trop choupette (elle est vraiment petite mais y’a enormement de place dedans xD)

      Je te souhaite de meme enormement de bonnes choses pour cette annee!!
      (rolala merciii !)

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s